Publié par : hirofarepote | octobre 28, 2012

Quelles perspectives d’avenir pour la Polynésie ?

Les « fuites » parues dans la presse d’extraits d’un « projet » de document d’orientation budgétaire m’ont confirmé le degré d’amateurisme excessif du gouvernement actuel.

Au lieu de fixer le cadre des politiques publiques sectorielles lancées par le Pays, de mesurer l’état d’avancement de ces politiques par les actions effectuées, de faire un point sur les réformes structurelles menées et à mener, et de tracer les axes des politiques publiques sectorielles à piloter à court et moyen terme, le Gouvernement se fait totalement transparent en ne faisant que relayer, sans réel arbitrage, des propositions de l’Administration qui seront autant de résolutions et d’intentions impossibles à tenir faute de marges de manoeuvre budgétaires pour les réaliser.

Qui plus est, ces propositions de l’administration non arbitrées, non déclinées en actions échéancées dans le temps, non budgétées font comme si la crise structurelle dans laquelle nous sommes plongés allait bientôt se terminer et que tout pourrait « redevenir comme avant ». Or, rien ne sera comme avant.

A ceux qui n’auraient pas encore compris, il faudra de plus en plus adapter notre niveau de développement social à nos capacités économiques. C’est en ce sens qu’il faut se focaliser sur le développement de nos capacités productives et économiques. Autrement, toutes nos politiques publiques ne pourront pas être financées, seront des emplâtres sur des jambes de bois ou reposeront sur du sable, ce qui revient au même.

On voit bien que le gouvernement actuel se lance dans une fuite en avant. Il nous balance des finalités et des objectifs vagues à souhait pour masquer une inertie coupable face à une réalité qu’il ne veut pas affronter avec le sérieux et la détermination que la gravité de la situation impose. Il n’y a qu’à parcourir les sites internet des différents ministères qui composent ce gouvernement pour se rendre compte de la modestie des actions menées et de la « minceur » des résultats. Démonstration, par ailleurs, qu’au moins trois ministères de ce gouvernement ont été inutiles et qu’il y encore possibilité de faire des économies importantes dans le train de vie de nos Institutions.

Cette fuite en avant s’appelle « Plan de Développement Economique et Social », « Schéma d’Aménagement Général et d’Equipement », « Stratégie énergétique à l’horizon 2030 », « Plan Climat Stratégique » et réchauffement climatique à un horizon de 50 ou 100 ans, « Recensement Général Agricole » visant à bâtir un « Plan de développement agricole », « stratégie de développement touristique » issue du « COST » le mal nommé…. Autant de énièmes « chantiers de réflexion » opportunément lancés par notre « technostructure politico-administrative » pour masquer l’absence de volonté et de détermination à redresser notre situation économique et sociale. Mais ces stratagèmes, qui ont fait long feu dans le passé, ne font plus illusion.

Je vois déjà poindre les programmes électoraux de certains qui se borneront à de vagues promesses de mener à bien ces réflexions sans nous dire quoi que ce soit de la stratégie globale de développement qui sera suivie dans les premiers mois et les 5 années de la prochaine mandature. Quelle irresponsabilité et quelle légèreté face aux électeurs !

Faut-il rappeler à ceux qui auraient la mémoire courte que nous en sommes « seulement »à la troisième tentative d’élaboration d’un « SAGE », les deux premières ayant avorté pour on ne sait quelles raisons, à la reprise d’un exercice de planification du développement qui avait été stoppé net dans les années 80, que des Etats Généraux ont eu lieu, que des assises et autres conférences de « refonte du service public » se sont tenues, que des plans de développement et autres stratégies sectorielles ont déjà été élaborés par les gouvernements précédents comme la stratégie énergétique, la stratégie de développement numérique, un plan de développement agricole, le livre blanc sur le logement social…. J’en passe et des meilleures.

Bref, les placards de l’Administration sont remplis de rapports d’experts, de stratégies ou de plans élaborés par des armées de consultants et qui ont coûté à la collectivité plusieurs centaines de millions de F CFP . Pour quelles décisions politiques et pour quels résultats ?

Comme je le pense souvent, rien ne sert de lancer des plans sur la comète en considérant que le fait de les annoncer était preuve d’efficacité et de compétence. Tout, dans l’art de gouverner, est dans l’exécution. Et c’est là où le bât blesse…

On se gargarise, par exemple, « de 50 % d’autonomie énergétique à à l’horizon 2020« . Qu’est ce qui a été fait dans ce sens ces 3 dernières années ? Qu’est ce qui été fait par l’actuel gouvernement ? Où en sont les projets de développement de l’hydro électricité dont on sait qu’elle sera le principal vecteur de notre autonomie énergétique ? Qu’en est-il des projets expérimentaux dont on nous a « bassiné » les oreilles ces dernières années et dont on ne voit pas le début de concrétisation ? Où en est la politique d’incitation au développement des énergies renouvelables dont on nous annonçait des développements prometteurs via la défiscalisation locale ?

Dans un autre registre, celui de la réforme fiscale, il est quand même étrange que ce soit une « haut fonctionnaire » qui annonce un éventuel et futur impôt sur le revenu pour 2014 sans confirmation ou infirmation par le Président du Pays. Est-celà le courage politique ?

De même, le mutisme concernant le chantier de la « refonte » du secteur public, de la réforme de la protection sociale, de la retraite, du système de santé ou les futurs budgets d’investissement du Pays ne manquent pas d’interpeller. Comment demain, autre exemple, « sauver l’hôpital » ?

Je reviendrai aussi sur le principal échec de ce gouvernement, à savoir la politique du logement social menée par un « ilien », ex entrepreneur de son état, qui a été la principale cause de la crise du Batiment Travaux Publics que nous connaissons toujours. Face à cet échec, on nous construit des tas d’abris anti-cycloniques dans des îles dont on ne se pose pas la viabilité à long terme…. alors que cette question est censée être abordée par le « Plan climat Stratégique ». Où est la cohérence et la vision à long terme ? Il est vrai que ces abris sont dans les îles et que les iliens « font » la majorité. Ceci doit expliquer celà …

Et pendant ce temps là, l’énorme majorité de la population polynésienne subit des embouteillages sans fin dans la tentaculaire agglomération urbaine en l’absence de « schéma de transports » digne de ce nom et sans investissements structurants….faute de moyens !

Plus important: quel « plan marshall » pour sauver le tourisme (et, incidemment, notre compagnie aérienne internationale), principal fer de lance de notre développement économique ?

On pourrait multiplier les points de situation pour constater que notre Pays patine parce que nos gouvernants ne savent pas où nous conduire !

Alors oui, il faut combiner  » mesures à effet immédiat » et politique de moyen terme. Mais quand il s’agit d’expliciter ces mesures, de les programmer, de les chiffrer, d’étudier leur impact, de préciser les objectifs à atteindre et d’évaluer leurs résultats, plus rien ….

Les prochaines échéances électorales, occasion tentante de se laisser aller à la démagogie, n’expliquent pas complètement un tel manque de courage politique. La question se pose sérieusement : notre classe politique actuelle est-elle à la hauteur et est-elle compétente pour relever les défis redoutables qui nous attendent, tant comme le constatent certains  » notre modèle économique et social est à bout de souffle  » et donc dépassé ? Notre future classe politique saura-t-elle mieux faire face à ces défis ?

Avec les tactiques politiciennes et les rassemblements politiques hétéroclites qui se profilent et qui n’ont pour seul et unique but que de « sauver son siège » ou de faire une place à des « tavana » qui n’ont aucune vision du devenir du Pays si ce n’est que de renforcer le clientélisme municipal pour se faire réélire comme « tavana », on est « mal barré » !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :