Publié par : hirofarepote | avril 25, 2011

Réformes structurelles en Polynésie française : chantiers en panne

La plaie de notre Pays depuis 2004 est l’annonce de réformes non suivies d’effets. Que d’annonces, de promesses, d’engagements de ministres qui ne se sont malheureusement pas traduits par des actes concrets !  C’est vrai que l’instabilité politique est une des causes de cette » inertie verbiageuse », car la mise en oeuvre d’une stratégie a besoin de la durée, mais pas seulement.

Des ministres sont restés en place plus d’un an. D’autres ont été nommés, remplacés, renommés, remplacés, puis renommés… Une valse effrénée dont nous avons été les spectateurs médusés, puis énervés… On ne peut plus dire de ceux là qu’ils sont « bleus », bien au contraire. Ils ont acquis, à la longue, une expérience, surtout qu’ils ont alterné cette fonction de ministre avec celle de représentant, voire de président d’une commission spécialisée dans le même domaine de compétences que le champ ministériel dont ils s’occupaient.

Il en a été ainsi de nombreux ministres de l’ex gouvernement TONG SANG et il en est ainsi de l’actuel gouvernement « Temaru 5 ». Il en a été ainsi de Messieurs Teari ALPHA, Nicolas BERTHOLON,Frédéric RIVETA, Louis FREBAULT et Temauri FOSTER. Il en est ainsi de Messieurs Pierre FREBAULT, James SALMON, Tony GEROS, Tauhiti NENA …ou des mêmes Louis FREBAULT et Temauri FOSTER…Le vent tourne, mais les mêmes restent ou reviennent !

Ces ministres d’expérience doivent donc annoncer et mettre en oeuvre très rapidement une « feuille de route » dans leur secteur respectif. Nous verrons alors s’ils sont dans la continuité de l’action de leurs prédécesseurs ou s’ils sont dans la rupture. Pour l’instant, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils prennent leur temps pour s’installer, comme s’ils avaient l’éternité devant eux…. et qu’il n’y avait pas de crise !

  • Dans le domaine des postes, télécoms et de l’économie numérique en général, les engagements de libéralisation annoncés par MonsieurTeva ROHFRITSCH, malheureusement non mis en oeuvre par ce dernier, vont-ils être concrétisés par l’actuel ministre ? Pour l’instant, le gouvernement a coupé la tête du directeur général de l’OPT et a concentré les pouvoirs sur la tête du président du conseil d’administration de l’office. Et dire qu’une récente réforme de l’organisation de l’OPT était censée empêcher ce cas de figure par une soit disant « dépolitisation » des organes dirigeants et un changement du « mode de gouvernance » ! D’ici que le terrain est préparé pour le retour de Monsieur Jean-Paul BARRAL, grand stratège et pilote en chef des projets de l’office…un paquebot qui pèse près de 20 milliards de F CFP de chiffre d’affaires annuel et qui semble être dôté d’une force d’inertie redoutable… On verra bien d’ici quelques jours…

Mais ce « débarquement » n’est qu’une péripétie : quid du processus de privatisation de l’OPT non finalisé par Teva ROHFRITSCH après 14 mois de ministère ? Quid de la diversification des activités de l’OPT pour compenser le déclin de la téléphonie fixe ? Quid du terrain acquis sur la côte est de Tahiti pour y implanter un pôle d’activités numériques ? Quid de la poursuite du haut débit efffectif dans les foyers connectés de Tahiti ? Quid de la concurrence dans la téléphonie mobile et dans l’internet polynésien ? Quid de nouvelles baisses tarifaires et de nouvelles offres de TNS ou de Mana box ? Quid de la stratégie de développement de l’économie numérique qui n’existe, pour l’instant, que sur le papier ? Quid du projet SPIN de câble haut débit entre la Nouvelle Calédonie et la Polynésie française qui permettrait de relier notre pays à nombre de pays insulaires de la région et mieux sécuriser nos liaisons ?

Va-t-on assister à un virage à 180 ° de la part du trio Drollet, Géros, Barral, à savoir une nouvelle défense pure et dure des monopoles qui font tant de mal au pouvoir d’achat des polynésiens ? Wait and See, comme dirait Oscar ….

  • Dans le domaine énergétique, Monsieur Jacky BRYANT va-t-il enfin concrétiser la stratégie élaborée par Monsieur James SALMON, puis remaniée par Teva ROHFRITSCH ? Va-t-il clarifier la politique du Pays en matière d’énergies renouvelables, notamment dans le domaine photovoltaïque, après la gestion chaotique de ce dossier par Monsieur ROHFRITSCH ? Quid des défiscalisations octroyées « à tire larigo » à une multitude de projets « solaires » ? Quid du maintien de la défiscalisation nationale pour accompagner les porteurs de projets particulièrement dynamiques dans ce secteur du photovoltaïque ? Quid de l’autorisation d’occupation du domaine maritime accordée à une entreprise sans appel d’offres pour la climatisation de l’hopital du Taaone ? Quid des projets hydroélectriques pour tenir les objectifs de 50 % d’autonomie énergétique de la Polynésie française à l’horizon 2030 ? Quid de la redéfinition du positionnement de l’EDT dans la filière énergétique ?

L’heure n’est plus aux énièmes visites ministérielles des mêmes entreprises, ni à des états généraux, symposiums ou autres séminaires. Les plans de développement et les stratégies sectorielles sont rédigés. Il faut maintenant sérieusement passer à l’action.

Je poursuivrai mes passages en revue sectoriels dans des billets ultérieurs.


Responses

  1. Bonjour,

    Ce que signifie réforme structurelle, si l’on oublie la langue de bois et le langage pour bobos, c’est diminuer la sphère d’intervention de la force publique pour rendre aux hommes libres des pans entiers de leur vie que l’Etat et le Territoire leur ont volé. C’est sabrer des services publics au mieux inutile si bien gérés et dans la pratique hautement nuisibles car mal gérés et liberticides.
    Un homme politique en France en 86 avait ce profil: Madelin nommé ministre de l’industrie qui avait pris ce poste avec pour objectif de le supprimer, ce qui fut fait deux ans après.
    Ici vous n’avez que des parasites, convaincu qu’ils sont indispensables, et qu’ils doivent diriger les pauvres citoyens qui se mangeraient dans la rue pour survivre sans eux.

  2. Jacky BRYANT a bien hérité l’énergie et les mines, mais les énergies renouvelables ont été confiées à T. FOSTER. Je ne suis pas convaincue que ce partage peu orthodoxe voire contradictoire va avancer le domaine énergétique.

  3. Ce n’est sans doute pas la raison de cette répartition, mais ne pas laisser à un écolo le soins de jeter par la fenêtre des milliards à coup de subventions et de défiscalisation pour des énergies non rentables et polluantes à la fabrication comme les panneaux solaires et dégueulassant le paysage comme les éoliennes, me semble une très bonne chose.

  4. on en revient à mon éternel refrain, les bonnes personnes à la bonne place !!

    et depuis 2004, ce n’est pas fameux !!

    POORS DE NOUS !!

    Aucune dynamique économique digne de ce nom, aucune réforme pragmatique et structurelle pour certains domaines, aucune hiérarchisation des priorités en matière de dépenses publiques pour favoriser l’investissement et la consommation des ménages, aucune réforme fiscale intelligente créatrice d’emplois, aucun assainissement de tout ce qui est inutile en faveur de tout ce qui rapporte une valeur ajoutée et , ce dans tous secteurs confondus ……que du train train quotidien , du mollasson avec en prime l’incompétence et le pito exacerbé !!

    pour çà, certains et certaines sont CHAMPIONS ! de la figuration et de la parade médiatique même pas pour orner les décors!

    notre fenua est un beau pays doté d’une spontanéité rare de nos jours qui ne mérite pas de piquer du NEZ.

  5. aujourd’hui, la vedette, c’est notre ancien Ministre de l’économie qui n’a rien fait pour redresser l’économie polynésienne pourtant il admet avoir eu 51 jours la première fois et 15 mois , la 2 éme fois !

    c’est largement suffisant pour AGIR CONCRETEMENT !

    seulement, il nous dit dans son communiqué qu’il faut réfléchir, proposer , ensuite analyser et commenter, et en final dans son 3ème point AGIR.

    On comprend mieux pourquoi tout ce temps ne lui a pas suffit . Malheureusement pour nous , ce n’était encore pas Notre Sauveur !

    Il bombe son torse en disant qu’il n’ira pas à l’assemblée et va rendre le siège qui ne lui appartient pas , très bien , mais pourquoi ne l’a -t-il pas fait immédiatement en 2009 quand il a démissionné de son ex parti !

    rien ne l’empêchait de le faire concrètement ! il dit que c’est parce-qu’il a toujours été ministre et n’est jamais descendu à l’assemblée , et , pour cause, c’est grâce à ce siège à l’assemblée qu’il a pu obtenir un poste de ministre toutes tendances confondues car il a longtemps fait croire qu’il pouvait à tout moment siéger à l’Assemblée.

    Merci de reprendre toutes ces déclarations publiques et aujourd’hui , il nous fait croire qu’il n’a qu’une parole et la respecte et ne retournera pas à l’Assemblée!!

    Il n’est jamais trop tard pour bien faire mais c’est surtout son maigre COLLECTIF » çà suffit ! » qui l’a ébranlé car il pensait fédérer plus de monde que cela autour de son PITO !

    Manque de peau , il n’en a rien été !

    voilà un exemple d’homme politique qui nous fait croire qu’il est tout beau , tout neuf et qu’il incarne l’exemple à suivre!!

    et bien , non, c’est raté car ce n’est pas digne d’avoir pu être ministre presque à vie grâce à un siège qui ne nous appartient pas !c’était une éternelle épée de DAMOCLES sur son ex-parti !

    Quand on démissionne d’un parti, là même , dans la foulée , on signe sa démission à l’assemblée et on fait toutes les démarches nécessaires pour que le suivant de liste soit définitivement rétabli….surtout que dans son cas de figure royal , teva rofriscth bénéficiait d’un retour au bercail professionnel sans aucun problème grâce à la disponibilité à vie en sur-effectif !!

    on comprend mieux la hausse des tarifs bancaires, je plaisante ! ( quoique, hum!)


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :